En Thaïlande, les amulettes bouddhistes sont des ornements qui tiennent une place considérable dans le quotidien des habitants de ce pays. Elles font partie intégrante de leur culture, et posséderaient des pouvoirs magiques et de protection, repoussant la malchance et le malheur, ainsi que les ondes négatives. Portées depuis des siècles, elles font l’objet de toutes les attentions, et ont engendré, au fil du temps, une véritable industrie qui génère plus de 40 milliards de bahts !

Des Protections Variées

Les Thaïlandais sont, par essence, des gens incroyablement superstitieux. D’où l’importance des amulettes. Généralement, ils en possèdent au moins une, voir plusieurs, qui ne les quittent jamais. Dans le choix de l’objet, beaucoup de choses entrent en compte : sa forme, ce qu’il représente, le(s) matériau(x) qui le composent, l’ancienneté… Chaque amulette se caractérise par un assemblage de pouvoirs, engendré par la personne (généralement, un religieux) qui l’a fabriquée à l’aide de formules magiques censées la recouvrir, durant une cérémonie de sacralisation.

Ces objets donnent une indication très pointue sur la fonction que l’on veut donner aux diverses divinités et autres esprits qui l’habitent, mais surtout, à la manière dont les moines bouddhistes sont corrélés au pouvoir magique.

Un Pouvoir lié à la Signature

Seules les personnes détentrices d’un pouvoir sacré peuvent élaborer les amulettes. Dans le cas où celles-ci seraient fabriquées par un simple « Quidam », les amulettes n’auraient aucune valeur. En effet, cela demande des pouvoirs « surnaturels » et des connaissances secrètes reconnus, dont seuls les moines vénérés et autres spécialistes ont reçu de leur maître, lors de leur initiation. Ainsi, chaque amulette porte la signature de son « créateur » (des signes imperceptibles à l’œil nu, qui sont disséqués et expliqués dans les très nombreuses revues spécialisées). Ces détails de fabrication garantissent l’authenticité de l’amulette. Beaucoup d’acheteurs les recherchent à la loupe.

Le terme « Luang Po » est attribué à ces bonzes vénérés, à qui l’on reconnaît des pouvoirs surnaturels extraordinaires, et qui ont engendré dans leur existence des guérisons, miracles et, pour certains, même, des déplacements dans les airs ou sur l’eau (!)

Un Business Florissant

En matière d’amulettes, les prix peuvent grimper de manière phénoménale. Seuls les connaisseurs arrivent à faire la différence entre une vulgaire contrefaçon et l’objet rare. Il existe une authentique industrie autour de ces objets qui génère des bénéfices gigantesques (publications diverses et variées, création de magasins, sites Web, marchés parallèles..). L’un des marchés les plus célèbres se trouve à Bangkok : le Wat Phra Kaew. Il s’étend sur des centaines de mètres et offre un choix incroyable d’amulettes pour tous budgets. Pour information : les boutiques qui affichent haut et fort les tarifs ne sont pas, généralement, les plus estimables, du fait que la négation sera souvent très limitée. De plus, ces établissements sont souvent des attrape-touristes qui vendent des amulettes bas de gamme.

Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, il est préférable de collaborer avec un commerçant, membre d’une association qui fournit un certificat d’authenticité et une garantie de remboursement. En effet, ceux-ci doivent impérativement fournir un certificat pour chaque amulette vendue. Cela permettra, à l’acheteur, de la revendre au commerçant,le cas échéant, mais avec un rabais de 20%. Les connaisseurs sont à l’affût de la moindre affaire, pour se faire, ils ne cessent de comparer les prix, s’informer sur des Forums spécialisés, parcourir les revues et catalogues spécialisés, échanger avec d’autres passionnés… Depuis quelque temps, de nombreuses voix se sont fait entendre en Thaïlande, au sein du clergé bouddhiste, critiquant cette mercantilisation de leur religion.

Pour les plus pragmatiques, les amulettes sont perçues comme une véritable valeur refuge, au même titre que l’or. L’investissement se veut à la fois rentable et sécurisé. Il ne subira pas le cours de l’inflation ni les perturbations d’ordre politique, social ou climatique. Enfin, l’objet à l’avantage de n’être (encore…) soumis à aucune taxe.

Ingrédient Magiques et Rituels

En ce qui concerne les ingrédients, on trouve souvent de la poudre d’os, recueillie après les crémations, tandis que l’encre des tatouages est constituée d’une composition secrète selon le but demandé. On murmure que pour lui octroyer un pouvoir plus agressif, celle-ci doit être mélangée avec un peu de liquide qui coule d’un cadavre (!) La majeur partie des amulettes sont remplies de formules sacrées à caractère magique, appelées « Mantra » et « Yantra », et dont l’origine serait beaucoup plus brahmanique que bouddhique. Elles sont, généralement, écrites en alphabet khmer. Beaucoup de spécialistes pensent que les lettres seules auraient des propriétés magiques. Les « Yantra » peuvent être, eux-mêmes, des amulettes que beaucoup se tatouent à même la peau. On peut aussi les imprimer sur des étoffes et des plaques métalliques. On les appelle des « Takrut ».

Les amulettes se portent, généralement, autour du cou, mais aussi de la taille. Certaines personnes préfèrent les avoir dans les poches de leurs vêtements. Chaque endroit où est placé l’objet a une signification et aura un impact sur le propriétaire qui le porte. Il est préférable d’en disposer un nombre impair, ce qui serait bénéfique. Les images du Bouddha doivent être toujours proéminentes et placée au-dessus des autres amulettes. Autre geste important : lorsque l’on enlève son amulette, on doit le faire avec respect, tout en murmurant une incantation fournie par son fabricant. Ne jamais la poser dans un endroit, où on pourrait lui marcher dessus ou l’enjamber par mégarde.

Différentes classes d’amulettes

* Phra Pitda

Amulette représentant un Bouddha se cachant les yeux. Protège contre les accidents, tout en favorisant la chance.

* Phra Somdej

Amulette très puissante et rare à trouver dans sa forme originelle. Elle peut valoir une fortune. Protège contre tous les malheurs de la vie et la malchance.

* Phra Thorani

Amulette représentant la Déesse de la Terre ou « la Terre Mère ». Protège contre les problème de santé et l’infertilité.

* Lock Geow / Aum / Nimit / Sakot

Amulette en forme de boule ou bille. Protège contre la malchance. Contient des pouvoirs cachés par le fabricant.

* Bia Geow

Amulette en forme de coquillage, contenant du mercure et des substances sacrées. Protège contre la Magie Noire, les esprits et les fantômes. Souvent, ces objets ne sont que des pâles copies car très peu sont les Maîtres qui sont capables de les fabriquer.

* Takrut

Amulette en forme de petit cylindre, contenant une feuille de métal, gravée de symboles magiques. Protège contre la faiblesse physique et possède la capacité de rendre invulnérable. Les « Takrut » peuvent avoir différents pouvoirs en fonction des inscriptions apportées par le Maître.

* Phra Kling

Amulette représentant un Bouddha assis avec une perle ou bille chargé à l’intérieur. Protège contre les problèmes de santé et la pauvreté.

* Les bagues et bracelets de pouvoir

Les bagues ont des usages et des pouvoirs très différents suivant leur fabrication. Protègent contre la faiblesse physique et rendent le porteur invulnérable. Les bagues les plus réputées sont les « Narayana ».

* Les amulettes en métaux dits « alchimique »

Ces amulettes ont des usages et des pouvoirs très différents selon leur fabrication. Protègent contre la Magie Noire et rendent le porteur invulnérable.

* Le Lek Laï

Ce minerai est extrait dans des grottes secrètes. Considéré comme un minéral vivant et très puissant, il est capable de se liquéfier ou solidifier au besoin. Protège contre la Magie Noire, rendant le porteur quasi invulnérable. Attention ! il faut toujours respecter ce minéral qui est vivant et ne jamais tenter de tester ses pouvoirs. Celui-ci doit être nourri avec du miel pour qu’il puisse grandir et se développer.

* Les baumes et huile magiques

Les baumes magiques, appelés « Kee Phrung », sont composés à base de plantes, minéraux, mais aussi, des substances moins nobles, liées à des esprits. Permettent d’attirer et de séduire aussi bien les hommes que les femmes.

* Les pentacles imprimés ou tatoués

Ces pentacles, appelés « Pa Yant » (notamment, les tatouages) sont des moyens de protection très puissants. Certains Maîtres sont très renommés dans l’art du tatouage des « Yants », tandis que les « Yants » imprimés (à porter sur soi) constituent un moyen de protection efficace pour le domicile.

Si, comme des millions de Thaïlandais, vous croyez aux vertus et aux pouvoirs des amulettes, il faut, tout d’abord, faire très attention dans l’usage que vous en ferez, mais surtout, respectez ces objets de culte, en suivant à la lettre les préceptes de base, au moment de les porter : ne pas tuer, ne pas voler autrui, ne pas mentir, ne pas commettre d’adultère, ne pas abuser d’intoxicants (surtout pas de de drogue !). En respectant ces préceptes dans votre manière de vivre, vous serez récompensé(e) et protégé(e), et récolterez de nombreux bienfaits, ainsi qu’une une existence heureuse car les Entités et Divinités seront toujours disposées à vous aider.

Kohlidays